Fiainam-pitiavako

06 mars 2019

Intro

Petite, je voulais être écrivain, j’avais un cahier où j’écrivais des histoires. Généralement, cela parlait d’une belle et jeune fille, style barbie, qui avait une meilleure amie, qui était super douée à l’école… et bref je ne me rappelle pas de la suite, j’ai perdu l’imagination que j’avais à l’époque.

Mais je lisais beaucoup, énormément. Je dévorais les livres, et encore plus lorsque j’ai lu Agatha Christie pour la première fois, ‘’ tout ce qui brille ‘’ , cette femme a eu un tel pouvoir sur moi.

Puis il y a eu Mary Higgings Clarck, avec ses romans policiers aussi époustoufflants les uns que les autres… j’ai eu une période Barbara Cartland aussi, mais ça m’a vite soulé, c’était toujours les mêmes histoires d’amour à l’eau de rose, où tout était bien qui finissait bien.

 

Oui j’ai toujours voulu écrire, mais à aucun moment je n’aurai imaginé que j’écrirai l’histoire de ma vie. En même temps, à 10 ans, il ne se passe pas grand-chose dans la vie d’une petite fille. Quoique… j’avais un journal intime. J’en ai toujours eu d’ailleurs, jusqu’à mes 14 ans je pense, en 3ème.

 

J’avais arrêté en entrant au lycée, en 2010,je n’avais plus le temps, j’avais la flemme. Et pourtant c’est là que se sont passés les meilleurs moments, des plus tristes aux plus drôles. C’est un de mes plus grands regrets, de ne pas avoir tenu un journal durant ces années parce que je pense que j’aurai bien rigolé en me relisant.

 

J’aurai aussi facilement replongé dans cette histoire, avec ce garçon de qui je suis tombée amoureuse dès la première fois où je l’ai vu, il était mon évidence, Cédric.

J’ai décidé d’écrire tout ce dont je me rappelle de mon histoire avec lui. Ce ne sera pas forcément dans l’ordre chronologique, j’écris quand même 8 ans après, mais je sais qu’il y a de très forts souvenirs que j’ai gardé en moi, que jen’oublierai jamais.

Je l’écris pas par peur d’oublier, mais plutôt parce que j’ai envie que cette trace reste quelquepart ailleurs que dans ma mémoire, disont que c’est comme si je faisais un copier-coller. A mes enfants, si un jour j’ai un alzheimer, je vous demanderai de me relire ce livre hihi.

Bon j’écris cette fois en version numérique, je ne sais pas trop si ce sera un journal intime ou un livre, je n’en sais rien, je ne sais même pas de quelle manière je vais l’écrire, on verra bien, j’y vais au feeling en réalité, j’écrirai tout ce qui me passe par la tête.

Ce qui m’a poussé à écrire ? vous vous doutez bien que c’est parce qu’il s’est passé quelquechose, on n’a pas de déclic comme cela du jour au lendemain. En réalité, ça fait plus d’un an que je voulais faire ce récit, mais je n’en avais pas la force, par superstition je me dis qu’au moment où j’écris l’histoire, c’est comme si elle était terminée, ou comme si je la poussais à se terminer… Et puis il y a tellement de choses à dire.

Donc oui, c’est dur pour moi de dire qu’actuellement nous ne sommes plus ensemble, mon petit bebou et moi… en tous cas pas physiquement, mais je sais que nos cœurs et nos âmes sont liées.

Je n’ai pas de but précis en écrivant ceci, même si au fond de moi j’aimerai qu’on se retrouve. Je veux surtout me rappeler tous ces moments, essayer de mettre des mots dessus, sur cet homme dont j’ai réalisé qu’il était mon EVIDENCE :)

Posté par bouzak à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]